ÇA GRATTE ? QUAND LA PEAU ET LES NERFS NE SE PARLENT PLUS…

Plus qu’une simple enveloppe, la peau est un organe à part entière qui communique avec le reste du corps et particulièrement avec les cellules nerveuses. Mais comme dans toute relation, il arrive que cette communication dysfonctionne, provoquant alors des pathologies ! Au Laboratoire Interactions Epithélium Neurones (LIEN), l’équipe du professeur Laurent Misery rétablit le dialogue entre les deux organes.

Un dispositif expérimental unique au monde

Afin d’étudier les relations entre la peau et les nerfs, le Laboratoire Epithélium Neurone de l’UBO utilise une méthode quasiment unique au monde : la co-culture. Ce dispositif qui consiste à cultiver côte à côte des cellules de peau et des cellules nerveuses a été inventé à Brest il y a près de 10 ans. Il a l’avantage non négligeable de diminuer l’expérimentation sur les animaux !

In vitro, les chercheurs analysent les liens qui se tissent spontanément entre les cellules épithéliales et les nerfs. Car lorsqu’on cultive des cellules de peau à proximité de cellules nerveuses, les deux vont rapidement et naturellement entrer en interaction… En moins de 10 jours, les tissues retrouvent ainsi une innervation sensorielle !

Vers un traitement contre le prurit

Étudier ces relations est indispensable pour la compréhension et le traitement de certaines maladies de peau comme le prurit ou le psoriasis. En effet, ces pathologies sont dues à un problème de communication : suite à un facteur extérieur tel que le stress, les cellules nerveuses vont stimuler trop intensément les cellules épithéliales, provoquant alors des démangeaisons.

« Nous testons également des principes actifs directement sur les co-cultures afin d’évaluer leur efficacité à rétablir des relations « saines » entre la peau et les cellules nerveuses » explique le professeur Misery. Ces tests, issues principalement de collaborations avec l’industrie cosmétique, permettent d’identifier les molécules efficaces à soulager les maladies de peau. À long terme, le laboratoire souhaite également multiplier les partenariats avec l’industrie pharmaceutique afin de développer des traitements et ainsi améliorer considérablement les conditions de vie des patients.

Laboratoire Interaction Epithélium Neurone (LIEN) – UBO